New Wave of the New Wave

Georges et Jean-Michel pendant un concert de Paratroops, sans doute à la Maison Haute.

Img_0995

 

Début 80, les rapports entre les groupes et les styles musicaux étaient assez tendus. 

Nous jouions avec une boîte à rythmes. 

C’était pas très bien accueillis par le public punk à l’époque. 

Pour un mini festival, nous avons joué avec “White Lie” à la Maison des jeunes Copainville à Boitsfort et dans l’assistance ça crachait beaucoup sur nous. Les gars de White Lie n’aimaient pas notre musique et notre attitude et ils se gênaient pas pour bien nous le faire comprendre. Jouer dans ces conditions, c’était pas facile, surtout avec notre truc new wave un peu funk, notre chanteur atypique, notre démarche maladroite, notre musique bizarre. 

Après je m’en foutais. J’avais mis ma chemise la plus glamour. Je savais que dans l’assistance il y avait Bil. 

Biliana était grande, d’origine bulgare et évidemment je la trouvais très jolie. J’étais amoureux d’elle et j’y pensais quand je jouais. Alors il fallait rester inflexible malgré l’adversité. 

 

Pendant cette période là, nous avons tourné quelques images en Super 8, très brèves du groupe dans le local à 2 Acren où nous avons répété une fois ou deux. 

 

This entry was posted in Uncategorized and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s