Trumpet Call: UTOPIE 1

IMG_4010

On est en 1984.
Orwell, bien sûr.
Tout le monde n’a pas lâché prise dans les années 80.
Yves et Sandra répètent à deux. Sandra, Yamaha CS15, Yves, Casio, Casiotone MT-65 et VL-1.
4 pistes et en avant la musique.
Yves compose seul.
J’arrive plus tard avec ma basse.

Reconsidérer, dans le noir, reconsidérer l’au-delà du futur.
Le futur est au-delà du futur.
Projet vaste et risqué. Sans artifice, à partir du matériau brut et froid.
La machine, la machine, la machine.
Détourner les machines de leur but, les révolter, pour qu’elles touchent en plein coeur les fabriques, les fabricants, la production même.
AAA: Appeler Antonin Artaud.
Eliminer la virtuosité, la technique, le savoir.
Aligner les sons comme les prisonniers devant un peloton d’exécution.
La mélodie ! Un astre dans un ciel de nuit.
Désimposer l’évidence,
détester l’histoire qui avance en sifflotant.

Morceau: Utopie 1
Musique: Trumpet Call

 

Photo: concert de Trumpet Call à la Vénerie, 1984.

Sandra, Nicolas et Yves.

IMG_4013

IMG_4033

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

3 Responses to Trumpet Call: UTOPIE 1

  1. Oncle Robust says:

    le son est bon!

    • ekla2013 says:

      K7 4 pistes que j’ai un peu retravaillé dans Logic. Mais ces vieilles cassettes analogiques sonnent encore bien pour leur âge. J’ai encore des tas d’enregistrements. Je prépare la suite pour la semaine prochaine…

  2. djp says:

    Nondidju! on dirait presque mon ancienne voisine Sandra cette Sandra!
    C’est fou comme on était sûr à l’époque que les cassettes ne seraient plus écoutables après 20 ans!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s