Christine

IMG_4119

Il y a 30 ans, le 13 février 1984, on découvrait avec horreur l’assassinat de Christine Van Hees. Elle avait 16 ans, elle avait été torturée et brûlée dans les galeries de la “Champignonnière” à Auderghem.

Ce crime nous a marqué en son temps et si je le rappelle aujourd’hui, c’est parce qu’avec les trente ans qui se sont écoulés, le meurtre est, depuis quelques jours, prescrit.

Ce crime nous a marqué à l’époque par sa cruauté. Il faisait écho à l’angoissant univers qui nous entourait.  Oui, ce crime représentait quelque chose de notre désarroi.

Comme un inconscient qui se déchaîne.

Christine Van Hees, c’est  l’inconscient de ce monde sombre dans lequel nous ne voulions pas nous adapter qui surgit dans le réel. C’est le lapsus, l’acte manqué de 1984, de sa société, de ses grands projets.

Dans notre rage, c’est ce qui nous faire dire: vous n’avez rien soigné.

Parce que soigner, c’est changer et rien n’avait changé. Tout était comme avant.

Et dans la cave d’une Champignonnière abandonnée, en février 1984, dans Bruxelles, près du Boulevard du Triomphe, Christine Van Hees  se consume sur le bûcher.

Chorus mélodie. Basse: Nicolas Ekla

This entry was posted in Uncategorized and tagged , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Christine

  1. djp says:

    Sordide histoire en effet! l’enquête s’orientait entre autre parmi une petite bande de punks en copinage avec des skins, les plus glauques et violent d’entre tous (mon nez cassé à coups-de-boules par “l’anglais” à mes 14 ans en 80) et qui trainaient vers 85 à la fontaine/galerie Agora. Mais au final, il semble que ce dossier est complètement imbriqué à celui de dutroux.
    J’avais trouvé un article+vidéo sur télébxl qui traite lamentablement du sujet en janvier 2011:

    http://www.telebruxelles.net/portail/emissions/les-journaux/le-journal/12918-la-parquet-enquete-toujours-sur-laffaire-christine-van-hees

    La version présentée ne colle en rien avec le dossier puisque CVH avait rencontré nihoul et un milieu sordide, renvoyant bien plus à Twin-Peaks qu’au “petit chaperon rouge” !
    La voix-off nous dit aussi à la fin, que le dossier sera prescrit en 2015, histoire d’invalider d’éventuels élans d’aveux de dernière minute” qui viendraient à des spectateurs/trices impliqués ou renseignés…

    Le gros blond qui a cassé mon nez a fait un an de taule pour cet affaire avant d’être innocenté, on en menait pas large! et ça plombait effectivement les ailes des ados de savoir ces pratiques derrière les murs de la ville.

  2. Charlotte Zwartland says:

    C’est bien dit, ‘prescrit’, parce-que ce, hors de la signification la plus souvent utilisée, c.à.d., ‘le dossier est clos’, ne reste-il la possibilité de dire: ‘le meurtre est conduit’….?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s